Supélec, 3 mois après – Épisode 4 : le Gala Supélec

Mais je m’aperçois avec effroi que je ne vous ai pas encore parlé de l’ÉVÈNEMENT, du RENDEZ-VOUS ultime de ce début d’année à Supélec : le GALA !

Si vous avez suivi mon blog vous aurez probablement remarqué ce post daté du 24 septembre 2009 et promouvant ledit GALA. J’espère bien que vous y êtes allé comme je vous le conseillait, sinon ben voici un arrière-goût de ce que vous avez raté.

Mais avant cela je voudrais vous présenter pourquoi la Gala c’est assurément l’un des évènements les plus marquant de la scolarité :

A peine remis des deux semaines d’intégration, voici les 2A qui nous annoncent que la préparation du Gala commence déjà (nous sommes alors mi-septembre) et que les n’1As sont partie intégrante et importante de cette préparation. « Ce Gala, c’est NOTRE Gala !! » car si pour tout ce qui a trait à l’organisation du gala en lui même c’est les 2As de la « GalaTeam » qui sont sur le pied de guerre, c’est en effet c’est nous n’1As, tous nouveaux arrivés, que revient la responsabilité de tenir les bars du Gala.
Les « bars » ? Ce sont les multiples stands disséminés dans l’école pendant le gala et qui proposent des cocktails divers et variés pour les participants à la soirée. Ces bars se chiffrent pour les n’1As giffois au nombre de onze (9 bars à Cocktails + 2 bars à « bouffe ») . Sachant qu’un bar c’est obligatoirement une équipe de 18 personnes (pas une de plus pas une de moins !) le compte est vite fait : il faut 198 n’1As surmotivés — soit environ 75% de l’effectif de la promo !! — et surmotivés tout de suite pour préparer le Gala qui aura lieu seulement 4 semaines plus tard !

J’étais évidemment partant pour une telle aventure et avais trouvé quelques personnes intéressées pour monter un bar.  C’est lors de la réunion de présentation pour la préparation du Gala organisée par les 2As que nous avons fusionné avec un autre groupe de motivés pour nous rapprocher de la taille critique obligatoire des 18 membres.
Ainsi naquit le « Bar à Cobama« .

Nous voici alors partis pour 4 semaines frénétiques, entre le bâchage de la Poly (salle polyvalente servant aux soirées entre autre) et les très nombreuses soirées et nuits passées en DécoG, c’est à dire dans ladite salle Poly à peindre les 20 tentures réglementaires par bar afin de décorer l’école pendant la soirée (d’où le bâchage, c’est à dire l’opération de recouvrir l’intégralité de la salle avec des bâches pour éviter que la Poly ne se retrouve dans un état multicolore digne des plus grand peintres abstraits mais qui ne plairait surement pas au propriétaire de la salle ^^).

La DécoG en action

La DécoG en action

Une autre tenture by the Bar à Cobama

Une autre tenture by the Bar à Cobama

Autres tâches, et non des moindres, trouver un menu, des cocktails, prévoir et préparer de la bouffe pour plus de 4000 personnes attendues, assister à des réunions de sécurité (car oui j’étais Respo Sécu dans mon bar), trouver des sponsors, élaborer et commander des polos personnalisés surstylés, et plus que tout : gérer une équipe de 18 personnes pour travailler efficacement.

A J-4 c’est le début des sessions cuisine pour préparer quelques 1500 crêpes : créneaux 22h – 1h dans les cuisines de la rez (sachant que les lumières s’éteignent à minuit ^^)

Session crêpes en cuisie après minuit

Session crêpes en cuisine après minuit

Premier plat de crêpes (ce n'est que le début)

Premier plat de crêpes (ce n'est que le début)

Vient alors (enfin !) le jour J-1, celui où la préparation de l’école à proprement parler commence : il faut monter le Bar, les tentures, rassembler les différents éléments nécessaires (Frigos, micro-ondes…), résoudre les derniers problèmes…

Montage du bar...

Montage du bar...

Montage d'autres bars

Montage d'autres bars

Le Cratère en cours de montage

Le Cratère en cours de montage

Le Cratère en cours de montage 2

Le Cratère en cours de montage 2

Le Cratère en cours de montage 3

Le Cratère en cours de montage 3

Le Cratère en cours de montage 4

Le Cratère en cours de montage 4

Et finalement le JOUR J, le vendredi 16 octobre 2009 : une journée complète pour transformer l’école de fond en comble, finir l’installation du bar, découper 1000 baguettes en 3 (pour les Hot Cobamas alias hot-dogs), aider le reste de la GalaTeam partout dans l’école, puis évacuer toute l’école (sauf les respos Bar et respos Sécu) pour le passage de la Commission de sécurité, retour de tout le monde pour les derniers peaufinages et enfin l’évacuation définitive avant ouverture du Gala.

Bar à Cobama : Backstage à quelques minutes de l'ouverture des portes

Bar à Cobama : Backstage à quelques minutes de l'ouverture des portes

Cocktails prêts

Cocktails prêts

Car il est alors près de 20h et c’est donc enfin le début de cette soirée pour laquelle on a passé tant de temps.

La suite en images :

Entrée du Gala

Entrée du Gala

Quelques minutes avant l'ouverture des portes, dans le cratère

Quelques minutes avant l'ouverture des portes, dans le cratère

La soirée débute avec un défilé de lingerie

La soirée débute avec un défilé de lingerie

Dans le Cratère

Dans le Cratère

Antoine Clamaran is on the tables !

Antoine Clamaran is on the tables !

Le Cratère

Le Cratère

Antoine Clamaran met le feu au Cratère

Antoine Clamaran met le feu au Cratère

Mais, pendant ce temps, le Bar à Cobama connait un succès comparable à Clamaran :

Le Bar à Cobama : succès assuré !

Le Bar à Cobama : succès assuré !

Et pour terminer :

Le Bar à Cobama

Le Bar à Cobama

  • Supélec 3 mois après : To be continued…


  • Très sympa ! Notre gala est en mars, ça promet d’être pas mal vu le nombre d’étudiants dans l’établissement.

    PS : nous on a trois semaines d’inté :p

Vous pouvez suivre le commentaires sur cet article en vous abonnant aux Flux RSS.

Trackbacks / Pingbacks