Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé

Affiche du film : Harry Potter et le Prince de sang mêlé

Affiche du film

J’inaugure une nouvelle orientation du blog, celle des critiques cinématographiques et littéraires, avec le film que je suis allé voir hier soir : Harry Potter et le Prince de sang Mêlé.

Tout d’abord je dois préciser que j’avais lu le livre lors de sa sortie mais n’avais pas eu le temps de le relire avant de visionner le film. Je me suis contenté du résumé de Wikipédia pour me remémorer rapidement l’intrigue. Heureusement que je ne l’ai pas relu en fait.

Car le film m’a paru bien meilleur que le précédent opus. D’une part je n’ai pas noté d’entorse impardonnable par rapport au contenu du livre. C’est toujours chose difficile que d’adapter de si volumineux romans à l’écran et il est évident que 2h32 ne suffisent pas à reproduire tout le livre dans ses moindres détails. Cependant comme je le disais j’ai trouvé que le film ne trahissait pas mon lointain souvenir, c’est déjà un bon point.

L’autre bon point c’est les effets spéciaux, superbement réalisés et — à mon avis — bien répartis tout au long du film.
Un autre bon point pour les acteurs, toujours aussi bons, et en particulier pour le nouveau personnage principal de cet opus, Jim Broadbent qui incarne le professeur Slughorn.

Au final je n’ai pas de « mauvais point » à distribuer mais il est à noter que le film se focalise sensiblement autour des relations amoureuses des jeunes sorciers, au détriment peut-être de l’intrigue qui pourrait se révéler un peu difficile à saisir de bout en bout pour ceux qui n’auraient pas lu le livre auparavant.

De plus le film est assez sombre, conformément au livre, et par conséquent il est moins « tous public » que le premier film par exemple, et ce, en ce qui concerne les jeunes enfants. Sans contenir de scène à déconseiller au sens propre, ils risquent tout de même d’être déçus par la teneur générale peu amusante.

En tout état de cause, et vu que je viens de redébuter la lecture du livre, je déconseille fortement de relire celui-ci avant de visionner le film, qui pourrait dès lors paraître quelque peu décevant ; comme bien souvent quand il s’agit d’adaptations de livres.

En conclusion je recommande vivement le film, qui tombe à pic en cette période de vacances scolaires.

  • Ma note : 4,3/5

PS : Effectivement je m’inspire de la méthode de l’Ange Noir pour ses critiques, en espérant qu’il ne m’en voudra pas, je trouve que c’est très adapté à mon mode d’écriture.

Addendum (après relecture du livre) :

Ça y est, je viens de finir la relecture du 6ème tome de HP et le constat est sans appel : j’avais un souvenir bien flou pour que le film ne me paraisse pas mutiler l’histoire de J K Rowling…

Finalement les scénaristes et réalisateurs se sont permis de grosses et même grossières largesses, allant même jusqu’à inventer de toute pièce une scène au Terrier en lieu et place d’une autre.

Autre regret : la fin, sans vouloir dévoiler quoi que ce soit à ceux qui ne la connaîtraient pas, elle a été amputée d’une scène que j’aurais bien aimé voir (près du lac pour ne pas trop en révéler ^^).

Bref je me vois poussé à proposer une nouvelle note pour ceux qui auraient (malheureusement) relu le livre avant d’aller le voir : 3,7/5


  • Mouais … Moi j’ai pas du tout été convaincu. Toute la première partie du film s’articule de manière quasi-exclusive autour des histoires de coeur des personnages, ce qui est, il faut bien l’admettre, très peu utile à l’intrigue. Il est certes difficile d’adapter un livre, mais le réalisateur aurait pu économiser un temps assez important en limitant les scènes de ce type, trop nombreuses et même répétitives. De plus, tu dis n’avoir pas relu le livre avant d’aller voir le film, et tu as bien fait, parce que le scénariste n’en a sûrement pas fait plus. La fin du film enchaîne les erreurs d’adaptation qui auraient pourtant été relativement simples à corriger. Au final, ce film représente encore une déception (une de plus)

  • Force est de constater qu’en effet j’ai écris cet article « à chaud » et qu’avec le recul je nuancerais voire reviendrais sur un certain nombre de points…
    De plus je viens de recommencer la lecture du livre et il est assez flagrant que le réalisateur a effectivement pris bien des libertés, à la fois dans le choix des passages à garder et à couper, ainsi que dans la manière de rendre ceux qu’il a choisi de conserver.
    Bref je suis assez d’accord au final avec toi, sans toutefois renoncer à conseiller ce film qui est assez agréable en cette période de vacances 😉

  • Salut 🙂

    Je rentre à l’instant de l’étranger, et je n’ai même pas jeté un œil à mon blog que je lis ta critique (aucun problème au passage, au contraire !).

    J’ai vu le film en Angleterre, en avant-première le 10 juillet, et je suis plutôt déçu personnellement (avis semblable à Flobo). Je vais plus détailler dans ma critique (il faut que je fasse ça cette aprem).

    Bon séjour à l’étranger, et tiens nous au courant de tes résultats 😉

Vous pouvez suivre le commentaires sur cet article en vous abonnant aux Flux RSS.